VRAI OU FAUX : MIEUX VAUT NE RIEN MANGER DURANT UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE POUR ÉVITER LES INCONFORTS INTESTINAUX ? Faux, mais vrai ! Tout dépend du type d’activité physique pratiquée. Par exemple, s’il s’agit d’une activité très intense et de courte durée (sprint, course rapide…), manger des aliments pendant l’activité pourrait nuire à vote performance physique. Cependant, un sport moins intense et prolongé, comme le ski de fond, nécessite un apport soutenu en éléments nutritifs pour vous permettre de conserver un niveau d’énergie stable, tout au long de l’activité. Voici d’autres conseils pour vous éclairer sur les enjeux nutritionnels d’un sport d’hiver de longue durée, tel que le ski de fond.   Légers, mais nourrissants Le maintien de votre glycémie (taux de sucre sanguin) demeure un facteur important pour assurer un niveau d’énergie constant. Quoi de pire qu’un coup de fatigue en plein milieu de votre randonnée ! Bien sûr, les aliments ingérés avant auront une influence sur votre performance sportive. Mais il demeure tout aussi important de « garnir » vos pertes de réserves, surtout si l’activité se prolonge au-delà d’une heure. La consommation de glucides s’avère donc essentielle, puisque les glucides demeurent la meilleure source d’énergie du corps humain. Des muffins maison, un lait au chocolat, des fruits faciles à manger (pommes, poires, raisins), ou des barres granola peuvent être consommés au début de la randonnée. Conservez-les dans une poche de votre manteau, puisque la chaleur de votre corps évitera leur congélation. Gardez pour la fin de votre expédition en ski de fond les collations qui sont moins susceptibles de congeler : –          Fruits séchés (dattes, canneberges, raisins…); –          Craquelins de grains entiers; –          Céréales à grignoter. Enfin, oubliez les collations lourdes et difficiles à digérer : barre de chocolat, muffins gras du commerce, chips… Souvent faciles d’accès, ces friandises sont loin d’être idéales pour garder votre niveau d’énergie à son meilleur. Réservez-les pour les occasions spéciales.   La faim vous tenaille ? La meilleure façon de savoir combien et quoi manger lors d’une randonnée, c’est de faire des tests ! Des aliments renfermant des protéines (noix, fromage en bâtonnet, tartine de beurre de d’arachide…) pourraient s’avérer utiles. En effet, les protéines permettent de vous rassasier (apaiser votre faim). Cela dit, les protéines exigent un travail de digestion plus élaboré que les glucides : à vous de voir si leur consommation nuit à votre performance ou non. Si vous faites une randonnée de ski de fond moins intense et pour le plaisir, il y a de fortes chances que les protéines en petites quantités ne causent pas problème. Mais si vous faites la course, il serait peut-être préférable de garder les aliments riches en protéines pour la fin, afin de vous aider à mieux récupérer.   L’hydratation, c’est la clef ! Avez-vous remarqué que vous avez tendance à moins boire durant les sports d’hiver, étant donné la plus faible présence de sueur ? Il a également été démontré que la soif est moins bien perçue lors des températures très froides. Pourtant, votre corps perd énormément d’eau, lors d’une randonnée en ski de fond : l’air froid, le vent, et même une légère transpiration augmentent tous les pertes de liquides. Les risques de déshydratation s’avèrent donc tout aussi présents que lors d’un jogging en été. Alors même s’il est important de grignoter des aliments légers durant de longues randonnées en ski de fond, c’est primordial de bien vous hydrater ! Voilà qui permettra à votre corps de mieux fabriquer l’énergie qu’il vous faut pour poursuivre votre randonnée. En prime, lorsque votre corps est bien hydraté, cela permet à votre température corporelle d’être mieux régulée. Pour une dose de réconfort, bravez le froid avec des boissons chaudes, telles que de l’eau chaude citronnée, du jus de pomme chaud, une tisane fruitée ou un bouillon. Apportez-les dans un thermos que vous pourrez accrocher à un sac à dos ou votre habit de neige. De retour au chalet ou à la maison, vous pourrez savourer sans remord un délicieux chocolat chaud. Ah ! Le plaisir des sports d’hiver…   Bonne randonnée !