LE COURRIER DU « COACH » : QUE BOIRE PENDANT L’ENTRAÎNEMENT ? « J’aime m’entraîner au gym et jouer au tennis. Dois-je boire autre chose que de l’eau pendant mes heures d’entraînement ? Beaucoup boivent des boissons énergétiques, est-ce vraiment nécessaire ? » — Marie « Les recommandations en matière d’hydratation des sportifs varient selon quelques facteurs : la température, la durée et l’intensité de l’effort, le poids de la personne, le taux de sudation, etc. L’eau suffit généralement pour des efforts de moins d’une heure et la quantité est à ajuster selon la soif », explique d’entrée de jeu Mélanie Mantha, nutritionniste-diététiste et directrice de VIVAÏ, une équipe de nutritionnistes du sport qui accompagnent les athlètes amateurs et élites dans la réalisation de leurs objectifs personnels et sportifs. Dès que l’effort est plus intense et que la durée de l’entraînement dépasse 90 minutes, l’ajout de glucides est suggéré. On opte pour une boisson commerciale qui contient entre 4 et 8 % de glucides et « on vise une consommation moyenne de 7 à 10 ml/kg de poids corporel par heure d’effort. Il faut écouter sa soif », précise la spécialiste. Dans le cas d’une activité pendant laquelle l’athlète transpire beaucoup, il faut aussi penser à remplacer les pertes en sodium. « Le tennis est habituellement plus cardio que la musculation au gym et la sueur perdue est plus abondante, donc les besoins hydriques sont généralement plus élevés. Encore là, ça dépend des facteurs soulignés plus tôt. » — Mélanie Mantha, nutritionniste-diététiste Mélanie Mantha insiste aussi sur l’importance de bien différencier les boissons énergisantes (Guru, RedBull) à éviter en tout temps et les boissons énergétiques (Gatorade, Cytomax, Louis Garneau) utiles pendant l’effort. À l’entraînement, un mélange maison peut très bien faire l’affaire. On fait des économies et l’effet de performance est là. Indéniablement, il y a aussi cet aspect rassurant de savoir ce que contient notre boisson puisque la liste d’ingrédients de certaines boissons énergétiques peut soulever bien des interrogations. « Moitié eau, moitié jus d’orange ou jus de pomme et une pincée de sel, c’est tout simple et ça fonctionne. Il s’agit juste de bien équilibrer pour avoir les mêmes quantités de glucides et de sodium. D’ailleurs, VIVAÏ a créé des recettes pour les sportifs, dont une boisson à l’érable », indique la nutritionniste-diététiste. Les réponses au Courrier du coach ne tiennent pas compte des pathologies ou problèmes de santé que peuvent avoir certaines personnes. Avant de commencer un programme d’activité physique, il est important de demander l’opinion d’un professionnel de la santé. CHARLES-ÉDOUARD CARRIER – COLLABORATION SPÉCIALE – LA PRESSE